wall°ich

Entrer / Enter                 Collections protéïformes / Protean collections

- Photographies

- Vidéos

- Musique

- Installations

- Activités connexes

- Evènements

- Textes

- Bio

 

Cont@ct

 

FR / GB

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


 

Conceptualiser l’effacement final du concept > Abellio ) provocation malicieuse ( > cf w°i

Avis de pas sage

Du pur-quoi de la multiplicité des approches protéiformes de mes travaux...

- Quand vous parlez de l’infini, jusqu’à combien de kilomètres pensez-vous aller sans vous fatiguer ? Jean Tardieu in Le Professeur Froeppel

   Il est entendu que pour une bonne identification de l’oeuvre d’un artiste, il faille être simple et lisible. Ne pas faire perdre leur temps précieux aux gens du monde de l’art... Qu’ils vous comprennent, vous cernent, vous classent vite..? Au suivant..!
C’est bien là le pro-blême : le suivant / le suiveur... celui qui rentre dans le moule, l’habitacle idéal, formaté par l’usage des po-potes à profils, à profits...

- Cher wall°ich, vous vous devez de choisir une direction, une thématique, un concept et de vous y tenir... sinon vous resterez incompris..!

   Mon propos passe d’abord par le plaisir du faire (penser, intuiter, réaliser, montrer,...), dans les limites que je me suis données... Un jour dans une direction, le lendemain dans une autre... L’essentiel n’est-il pas dans la cohérence des pur-quoi, même si parfois la recherche se transforme en une co-errance nécessaire aux prises de risque, aux expérimentations...

- L’oeil égaré dans les plis de l’obéissance aux vents par Victor Hugo - André Du Bouchet

Aux vents de l’esprit, peut être..? Qui questionne le qui ?.. Un art qui ne s’affirmerait que par les questions qu’il suscite..? Une création polymorphe qui ne s’octroierait comme garde flou que sa propension à aller de l’avant..?

 

 

- Nous vivons une époque qui confond l'affrontement des limites et la destruction des règles, mais qui a ses raisons de procéder ainsi. Raymond Abellio

Ainsi l’effort de monstration (montrer le monstre), son dévoilement, n’intéresserait pas les glands de ce monde..? La multitudes des sujets / objets qu’ils soient de nature abstraite, littéralement réaliste ou déréalisés, qu’ils soient minimalistes ou maximalistes, de l’ordre du portrait, du paysage, du détail, dans l’obsession sérielle ou l’éclatement narratif, textuel ou détourné...
Il (l’effort) ne devrait pas être l’apanage de quelques fous aux tendances schizoïdes... Ils devraient rester dans des zones bien cloisonnées, sans perméabilité...


- En vertu de l'axiome de l'interdépendance universelle (de l'intersubjectivité transcendantale des êtres et des choses, disait Abellio), tout champ clos n'est qu'illusoirement clos. Illusion nécessaire puisqu'elle permet de dégager les lois propres d'un champ spécifique ou d'un certain niveau de réalité. Michel Camus ) in La main cachée entre poésie et science (

En avant comme après / apprêts comme règles des jus / jeux des non-hasards / synchronicités des usages par delà les autres...


- Alors, il aliéna son lent gage pour se faire ouïr de tous, ils l’entendirent se dire, l’alexie de mon alexandrin me malaxe l’occipital... Acquis mieux que lui ; Véra le verra verrat... ) wall°ich in Les vérités mensongères 1994 (

    wall°ich ) mars 2013 (

 

 

referencer son site